mardi 20 février 2018
Accueil / International / Accord de pêche: l’Union européenne devra désormais négocier avec le Front Polisario
peche

Accord de pêche: l’Union européenne devra désormais négocier avec le Front Polisario

La justice européenne a indiqué « clairement » le chemin du droit aux institutions de l’Union européenne qui devra désormais négocier ses accords avec le Front Polisario, a estimé mercredi l’Association des Amis de la République arabe sahraouie démocratique (AARASD).

L’avocat général de la Cour de Justice de l’Union européenne (CJUE), Melchior Wathelet, a affirmé le 10 janvier que l’accord de pêche conclu entre l’UE et le Maroc en 2014 est « invalide ».

« L’exploitation halieutique par l’UE des eaux adjacentes au Sahara occidental ne respecte pas le droit du peuple sahraoui à l’autodétermination. ( .), aussi l’UE a manqué à son obligation de ne pas  reconnaître la situation illicite découlant de la violation, par le Maroc, du droit de ce peuple à l’autodétermination ainsi que de ne pas prêter aide ou assistance au maintien de cette situation », a-t-il expliqué, rappelle-t-on.

Dans ce contexte, l’AARASD, association soutenant la lutte du peuple sahraoui pour son indépendance, a estimé que ces conclusions « vont dans le même sens » que l’arrêt de la CJUE de décembre 2016, concernant l’accord de libéralisation des échanges entre l’UE et le Maroc, qui rappelait que le Maroc et le Sahara occidental sont deux territoires séparés et qu’aucun accord conclu avec le Maroc ne peut concerner le territoire du Sahara occidental.

APS