lundi 22 janvier 2018
Accueil / A la Une / Abdelaziz Bouteflika: Il est « plus qu’indispensable pour répondre aux besoins de notre pays en matière de télécommunications spatiales »
Photo APS
Photo APS

Abdelaziz Bouteflika: Il est « plus qu’indispensable pour répondre aux besoins de notre pays en matière de télécommunications spatiales »

Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika a affirmé, ce lundi (8 janvier), que le satellite Alcomsat-1 est un outil « pour la promotion des technologies spatiales à des fins pacifiques » qui permettra à l’Algérie de bénéficier de services qui étaient « l’apanage de compagnies étrangères ».

Dans un message à l’occasion de la célébration du personnel de l’Agence spatiale algérienne (ASAL) pour la réalisation et la mise en orbite réussie du satellite algérien de télécommunications spatiales Alcomsat-1, lu en son nom par le Secrétaire général de la présidence de la République, Habba El-Okbi, le chef de l’Etat a indiqué que ce nouveau satellite « permettra aux différentes entreprises nationales, tant publiques que privées, de bénéficier de services qui étaient l’apanage de compagnies étrangères et dont l’accès impliquait d’importantes sommes en devise forte », soulignant que « notre pays pourra ainsi être autonome dans ce domaine sensible, sans oublier l’utilité et l’importance des services et applications offertes pour le développement national dans ses différentes dimensions socio-économique, culturelle et autres ».

Le président Bouteflika a réitéré à ce propos « l’engagement de l’Etat en matière de maitrise des technologies modernes en les mettant au cœur de la dynamique du développent économique, voire sa locomotive », avant d’appeler la jeunesse algérienne « à prendre exemple sur le staff technique de notre agence spatiale en traduisant la volonté en réalisations honorant notre pays dans les différents domaines ».

Concernant le lancement du satellite Alcomsat-1, le président de la République a affirmé qu’il était devenu « plus qu’indispensable pour répondre aux besoins de notre pays en matière de télécommunications spatiales, de services télévisuels, de transmission audio, d’internet à haut débit, de télé-enseignement, de télémédecine et d’autres applications », considérant cette réalisation « une traduction concrète et réussie de la mise en œuvre de l’accord de partenariat stratégique global, signé le 25 mai 2014 avec la République populaire de Chine amie ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *