samedi 16 décembre 2017
Accueil / A la Une / Passé colonial de la France en Algérie: Macron veut « tourner la page »
bouteflika-macron_861238_679x417

Passé colonial de la France en Algérie: Macron veut « tourner la page »

Par Latifa Benamara

A l’occasion de sa première visite en Algérie depuis son élection en mai dernier, le président français, Emmanuel Macron, proposera à son homologue algérien, Abdelaziz Bouteflika, selon de nombreuses sources, de « tourner la page » du passé colonial de la France en Algérie. Une « formule » qui risque de décevoir Alger d’autant que le « candidat » Macron à l’élection présidentielle avait qualifié la colonisation française de « crimes contre l’Humanité ».

Ainsi, sept mois après son élection, l' »ami de l’Algérie », comme aimait à le qualifier l’ancien chef de la diplomatie algérienne, Ramtane Lamamra, semble « changer de discours » et prôner un « renouveau de la relation entre la France et ses anciennes colonies ». Autrement, ni les excuses ni la repentance ne sont à l’ordre du jour de sa visite à Alger. Le président français ne s’est-il pas engagé à ce que la France restitue à l’Afrique ses œuvres d’art. « Aujourd’hui, nous sommes orphelins d’un imaginaire commun : le patrimoine africain ne peut pas être prisonnier de musées européens », a-t-il souligné, il y a quelques jours devant des étudiants Burkinabés.

Toutefois, des avancées notables devraient être réalisées sur d’autres sujets, tels que celui relatif aux conditions de séjour des citoyens algériens en France, notamment les étudiants, qui devraient bénéficier d’un « régime plus favorable », selon une source au ministère algérien des Affaires étrangères.

Aussi, toujours selon notre source, l’hôte de l’Algérie devrait, sur le sujet Libyen, proposer à Bouteflika « plus de concertation avec l’Algérie », un pays « incontournable pour toute solution au Sahel », affirme-t-on.

L.B

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *