jeudi 23 novembre 2017
Accueil / A la Une / 4è session de la COMEFA: Le Drian et Le Maire à Alger le 12 novembre
france-algérie-800x445

4è session de la COMEFA: Le Drian et Le Maire à Alger le 12 novembre

Par Hafid Azouz
A l’occasion de la tenue de la quatrième session de la COMEFA (comité mixte économique franco-algérien), deux ministres français feront le déplacement à Alger. Il s’agit de Jean-Yves Le Drian, ministre de l’Europe et des affaires étrangères et de Bruno Le Maire, ministre de l’Économie et des Finances. Ainsi, l’accent sera mis sur les coopérations sécuritaire et économique entre les deux pays, mais aussi et surtout sur les perspectives du partenariat industriel franco-algérien.
« Cette session, indique un communiqué de l’ambassade de France, sera l’occasion d’aborder la situation économique et les politiques économiques et financières algériennes et françaises. Les ministres échangeront sur l’évolution de la relation économique bilatérale et sa contribution à la diversification de l’économie algérienne, ainsi que sur les perspectives du partenariat industriel franco-algérien ».
Soulignons que M. Le Drian co-présidera avec son homologue algérie, Abdelkader Messahel, le dialogue bilatéral sur les questions politiques et sécuritaires. « Les deux ministres passeront en revue à cette occasion les grands défis régionaux et internationaux auxquels la France et l’Algérie doivent aujourd’hui faire face, notamment la situation en Libye, au Sahel ainsi que la lutte contre le terrorisme. Ces échanges reflètent la grande qualité du dialogue politique entre la France et l’Algérie et leur volonté partagée d’approfondir les discussions sur les questions régionales et internationales d’intérêt commun », ajoute le communiqué.
Avec 8 milliards d’euros d’échanges commerciaux annuels, l’Algérie est l’un des premiers partenaires économiques de la France en Afrique. La France est par ailleurs le premier investisseur en Algérie (hors hydrocarbures). Cela représente 450 entreprises, 40 000 emplois directs et 100 000 emplois indirects dans des secteurs aussi divers que les transports, l’automobile, l’agro-alimentaire ou la pharmacie.
Selon des sources proches du ministère algérien des Affaires étrangères, de nombreux projets pourraient « etre débloqués » à l’occasion de cette importante réunion tels que celui de l’usine Peugeot en Algérie. Aussi, les diplomates des deux pays saisiront l’occasion pour préparer la première visite d’Etat du président français en Algérie, prévue « normalement » le mois prochain » selon notre source.
H.A

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *