dimanche 19 novembre 2017
Accueil / A la Une / Selon une étude du ConsumerLab d’Ericsson: L’Algérie est au bord de la transformation numérique
Siège d'Ericsson, Stockholm (Suède)
Siège d'Ericsson, Stockholm (Suède)

Selon une étude du ConsumerLab d’Ericsson: L’Algérie est au bord de la transformation numérique

Par Hafid Azouz

Le ConsumerLab d’Ericsson a rendu public une étude réalisée en Algérie dans laquelle elle on apprend beaucoup sur le comportement des algériens par rapport aux nouvelles technologies.

Ainsi, cette étude nous révèle que les villes algériennes adoptent un mode de vie de plus en plus connecté, cependant à un rythme modéré comparativement aux pays voisins. « La pénétration des téléphones intelligents et l’utilisation d’Internet ont augmenté, mais le pays accuse du retard en terme de croissance de l’Internet mobile », peut-on lire dans cette étude.

Aussi, la proportion des utilisateurs de l’Internet mobile ayant accès au haut débit fixe et au Wi-Fi a reculé, alors que la proportion des utilisateurs de téléphones portables ayant accès à Internet mobile est passée de 60% en 2014 à 67% en 2016. « Contrairement à la tendance générale, les propriétaires de téléphone fixe a également augmenté, passant de 53% en 2014 à 64% en 2016 », est-il indiqué dans l’étude. En zone urbaine, la proportion des internautes mobiles est passée de 55% en 2014 à 72 pour cent en 2016, avec 1 adepte sur 2 utilisateurs de téléphones mobiles qui croient qu’il est important de rester connecté en tout temps. La proportion d’utilisateurs de téléphones mobiles qui ont accédé à Internet pendant leur trajet a augmenté de 10% en 2014 à 35 % en 2016. La clarté des appels vocaux, téléchargement de musique et photos plus rapides sont les principaux critères qui poussent les utilisateurs à opter pour la 4G. Ce même groupe estime aussi qu’un réseau plus rapide encouragerait une activités à forte intensité de données telles que les appels vocaux et vidéo sur Internet Un internaute sur deux aimerait essayez les versions d’applications appartenant à l’opérateur comme WhatsApp et Facebook Messenger pour la messagerie instantanée, les appels vidéo et la diffusion vidéo.

« L’Algérie est au bord de la transformation numérique. Il y a un besoin évident de développement, mais les consommateurs prennent des mesures régulières vers un mode de vie plus connexe. En plus de fournir une infrastructure, les opérateurs de téléphonie mobile devraient favoriser la confiance et fournir de la valeur pour aider à créer une société numérique », est-il écrit en conclusion.

H.A

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *