lundi 18 décembre 2017
Accueil / A la Une / Terrorisme: l’Algérie « maintient un haut niveau de vigilance », souligne Messahel
Abdelkader Messahel, ministre des Affaires maghrébines, de l'Union africaine et de la Ligue des Etats arabes.
Abdelkader Messahel, ministre des Affaires maghrébines, de l'Union africaine et de la Ligue des Etats arabes.

Terrorisme: l’Algérie « maintient un haut niveau de vigilance », souligne Messahel

L’Algérie maintient un « haut niveau de vigilance » à l’intérieur de son territoire et sur toutes les frontières et  réitère sa « disponibilité » à renforcer sa coopération frontalière et policière avec l’ensemble des pays de la région, a soutenu ce lundi, le ministre des Affaires étrangères, Abdelkader Messahel.

L’Algérie « qui a durement souffert dans les années 90 de ce fléau du retour des combattants terroristes étrangers (CTE), maintient un haut niveau de vigilance à l’intérieur de son territoire et sur toutes les frontières et réitère sa disponibilité à renforcer sa coopération frontalière et policière avec l’ensemble des pays de la région », a indiqué M. Messahel à l’ouverture des travaux de la 1ère réunion plénière du Groupe de travail du Forum mondial de lutte contre le terrorisme (GCTF) sur l’Afrique de l’Ouest.

Il a ajouté qu’il y avait « l’exigence de travailler ensemble au tarissement des multiples sources de financement du terrorisme dans cette région de l’Afrique de l’Ouest, sources parmi lesquelles la prise d’otages contre rançons, le crime organisé transnational sous ses différentes formes, l’exploitation aujourd’hui très juteuse des réseaux de migration illégale, d’armes et de drogue (cocaïne, héroïne et surtout Haschich) ainsi que la traite des êtres humains et le blanchiment d’argent, drainent des sommes considérables qui permettent aux groupes terroristes de disposer  d’importants moyens financiers pour alimenter, poursuivre et étendre à de nouveaux pays leur activisme criminel ».

APS