jeudi 23 novembre 2017
Accueil / Actualités / Fédération algérienne de taekwondo: Abdelhak Tiabi contesté
Taekwondo-Egypte-Open-Luxor-0002

Fédération algérienne de taekwondo: Abdelhak Tiabi contesté

Les membres du bureau exécutif de la Fédération algérienne de taekwondo (ATF) devraient recevoir une réponse de la part du ministère de la Jeunesse et des Sports (MJS) avant la fin de la semaine pour provoquer une Assemblée générale extraordinaire (AGEx) visant le retrait de confiance au président actuel Abdelhak Tiabi, a indiqué à l’APS, Mohamed Abdou Boularaf, membre fédéral.

 »Dix membres du bureau fédéral et d’autres personnes sont déterminés à destituer le président actuel. On ne s’est pas réunis depuis sa réélection pour un second mandat à la tête de l’instance fédérale, soit depuis le mois de mars passé. Jusqu’à maintenant, chacun de nous ignore ses tâches, sans oublier le doute semé après le gel des compétitions nationales dans toutes les catégories et les réunions d’évaluation. Le ministre de la Jeunesse et des Sports nous a promis une réponse avant la fin de la semaine pour nous donner le feu vert afin d’organiser une AGEx et retirer la confiance au  président », a indiqué Boularaf.

Selon la même source, 45 membres de l’Assemblée générale de l’instance fédérale, représentant 21 présidents de ligue, les 10 meilleurs clubs, 10 membres fédéraux et d’autres sont déterminés à retirer leur confiance au président actuel à cause de sa  »mauvaise gestion » et ses « décisions  unilatérales », comme le choix  de l’entraîneur national, les athlètes représentant l’Algérie lors des différents stages et son refus d’interviewer les entraîneurs et techniciens par la presse.

Dernièrement, les deux membres de l’Assemblée générale de l’ATF, Ala-Eddine Boudjenouia et Mohamed Amine Hdidi avaient déclaré à l’APS que  »depuis le mois de mars, le président s’est absenté à trois reprises lors des réunions du bureau fédéral alors que nous devions discuter de plusieurs sujets et situations concernant la discipline. La situation est devenue insoutenable. »