vendredi 20 octobre 2017
Accueil / Plus / Communiqués de Presse / Le Louvre Abu Dhabi ouvrira le 11 novembre prochain
Le Louvre Abu Dhabi (photo Ouest France).
Le Louvre Abu Dhabi (photo Ouest France).

Le Louvre Abu Dhabi ouvrira le 11 novembre prochain

Le Louvre Abu Dhabi ouvrira ses portes au public le 11 novembre 2017. Il s’agit du premier musée du monde arabe conçu comme un musée universel, ayant vocation à refléter l’histoire commune de l’humanité à travers différentes cultures et civilisations.

Un programme de festivités publiques, comprenant des représentations de spectacles vivants, de danse, de concerts, projections, conférences et événements, donnés par des artistes contemporains et classiques de renom, accompagnera cet événement. Situé à Abu Dhabi, la capitale des Émirats Arabes Unis (EAU), le bâtiment a été conçu par l’architecte français Jean Nouvel, lauréat du prix Pritzker, comme une ville-musée (médina) recouverte d’un vaste dôme argenté. Les visiteurs pourront déambuler dans les espaces de promenade surplombant la mer, et sous le dôme de 180 mètres de diamètre composé de près de 8 000 étoiles en métal entrelacées pour former un savant dessin géométrique.

Les rayons du soleil traversant le dôme créent un effet saisissant de « pluie de lumière », inspiré des palmeraies des oasis des Emirats Arabes Unis. Le musée présentera sa riche collection d’œuvres d’art ainsi que des prêts des plus grands musées français. La collection couvre tous les pans de la création artistique des origines de l’art à nos jours, depuis la Préhistoire aux commandes faites à des artistes contemporains. Le musée offre une présentation muséographique inédite mettant en lumière les thèmes universels et les influences communes entre les civilisations. Cette approche distingue le musée de la plupart des institutions muséales dont le parcours propose un classement par styles ou civilisations. Le Louvre Abu Dhabi comprend, en plus des galeries permanentes, un espace d’exposition temporaire, un musée des enfants, un auditorium, un restaurant, une boutique et un café.

Son Excellence Mohamed Khalifa Al Mubarak, président de Abu Dhabi Tourism & Culture Authority (TCA Abu Dhabi) et de Tourism Development & Investment Company (TDIC), a déclaré : « Le Louvre Abu Dhabi symbolise la vision d’une nation tolérante et ouverte à la diversité, à travers un parti pris muséographique qui montre que le monde a toujours été un terrain d’échanges. Le musée est l’expression la plus innovante de la longue tradition de préservation du patrimoine culturel, encouragée par les pères-fondateurs des Emirats arabes unis. Le Louvre Abu Dhabi est l’un des éléments clefs de la stratégie culturelle d’Abou Dhabi, qui protège un héritage riche et encourage la créativité. L’investissement dans un écosystème culturel dynamique est au cœur de notre politique de diversification économique et du développement d’une société moderne et active. Le Louvre Abu Dhabi est un pilier de notre société et une inspiration pour la nouvelle génération de leaders culturels qui contribuent à la dynamique et à la tolérance de notre nation. » 2 Le parcours muséographique commencera par le « grand vestibule ». Cet espace accueille le visiteur et le confronte d’emblée aux grands thèmes du musée tels la maternité et les rituels funéraires.

La mise en regard d’œuvres issues d’aires géographiques parfois lointaines mettant en lumière leurs connivences artistiques par-delà l’espace et le temps. Au fil des galeries, le parcours se poursuivra de manière chronologique et thématique subdivisé en douze chapitres. Le visiteur découvrira de grands thèmes mettant en regard les différentes civilisations : des premières représentations figurées avec la Princesse de Bactriane produite en Asie centrale à la fin du IIIe millénaire avant J.-C., aux premiers grands empires représentés tant par les pratiques funéraires de l’Egypte ancienne avec le sarcophage de la princesse Henouttaouy que par un magnifique Décadrachme de Syracuse signé par l’artiste Évainète. Plus loin dans le parcours, une salle dédiée aux religions universelles permettra de découvrir des textes sacrés : un feuillet du Coran bleu, une Bible gothique, un Pentateuque, ainsi que des textes bouddhiques ou taoïstes. L’époque médiévale et le début des temps modernes mettent en valeur les échanges artistiques le long des routes commerciales. Entre l’Asie et la Méditerranée, puis entre l’Europe et l’Amérique, le visiteur appréhendera la manière dont l’horizon du monde s’est peu à peu élargi grâce à l’effervescence scientifique nourrie de plusieurs influences. Un ensemble de paravents japonais Namban témoigne des échanges entre l’Extrême-Orient et l’Europe. L’image du prince à travers le monde est illustrée notamment par un important casque turban ottoman. Une vision plus intime d’un nouvel art de vivre est présentée avec une exceptionnelle commode en laque rouge de Chine réalisée par Bernard II van Risenburgh (BVRB, 1696–1766). Questionnant le caractère pluriel de la modernité, le parcours permet au visiteur de découvrir le Bohémien d’Edouard Manet (1832– 1883), les Enfants luttant de Paul Gauguin (1848–1903) ou encore Composition en bleu, rouge, jaune et noir de Piet Mondrian (1872–1944). Enfin, le parcours s’achève sur une œuvre monumentale de l’artiste Ai Weiwei (1957), et sur les enjeux de la globalisation. La collection comprend également des commandes in situ faites à des artistes contemporains de renommée internationale qui dialoguent avec le récit du musée et l’architecture de Jean Nouvel. L’artiste américaine Jenny Holzer (1950) a créé trois murs en pierre gravés intitulés For Louvre Abu Dhabi (2017). Ils font référence à des textes provenant d’importantes sources historiques telles que la Muqaddimah d’Ibn Khaldun, une tablette mésopotamienne bilingue en Akkadien et Sumérien sur le Mythe de la Création, et l’édition annotée des Essais de Michel de Montaigne datée de 1588. L’artiste italien Giuseppe Penone (1947) a, quant à lui, imaginé plusieurs œuvres spécifiquement pour le musée. Feuilles de Lumière (2017) est un arbre monumental en bronze dont les miroirs, placés sur ses branches, reflètent la « pluie de lumière ».

Propagation (2017), un ensemble de plaques de porcelaine, présente des cercles concentriques dessinés à la main naissant de l’empreinte du pouce de Sheikh Zayed, fondateur des Emirats Arabes Unis. L’œuvre a été réalisée en collaboration avec les ateliers de Sèvres – Cité de la céramique. Son Excellence Mme Françoise Nyssen, Ministre de la Culture de la République française, a déclaré aujourd’hui à Abu Dhabi : « L’ouverture du Louvre Abu Dhabi le 11 novembre marquera une 3 étape majeure dans le développement de la coopération entre les Emirats arabes unis et la France, dix ans après la signature de l’accord intergouvernemental. Ce musée est un des projets culturels les plus ambitieux au monde, mis en lumière par l’œuvre architecturale exceptionnelle de Jean Nouvel. Par l’apport de son expertise muséale et par le prêt d’œuvres de ses collections nationales, la France est très fière de jouer un rôle majeur dans la réalisation et la vie du Louvre Abu Dhabi, et ce pour encore plusieurs décennies. Doté d’un projet scientifique et culturel innovant, résultant de la mise en commun de l’expertise de 13 musées et institutions nationales françaises pilotés par l’Agence France-Museums, le Louvre Abu Dhabi offrira en effet aux visiteurs une expérience unique : un parcours inédit à travers des œuvres majeures de différentes civilisations, mises en regard pour révéler notre commune humanité. Il porte ainsi un message de tolérance et de paix et souligne l’engagement résolu de nos deux pays pour que la culture et l’éducation fassent rempart aux extrémismes. La semaine d’inauguration verra également deux événements prestigieux coproduits dans le cadre du Programme culturel franco-émirien, initié par nos deux pays il y a plus d’un an et porté par l’élan créatif généré par le Louvre Abu Dhabi. Je formule aujourd’hui le souhait que le Louvre Abu Dhabi porte toujours plus loin cette énergie, qu’il suscite de nouvelles vocations, qu’il favorise la compréhension mutuelle et renforce toujours davantage les liens étroits qui unissent les Emirats arabes unis et la France. » Manuel Rabaté, directeur du Louvre Abu Dhabi, a commenté : « Le Louvre Abu Dhabi propose un récit inédit et explore l’histoire de l’art sous une nouvelle perspective. Chaque visiteur pourra retrouver sa propre identité à travers les œuvres exposées mais aussi comprendre les autres cultures. Les prouesses architecturales du bâtiment mettent en exergue la présentation de trésors remarquables qui couvrent tous les pans de la production artistique de l’humanité et ouvrent la voie à de nouvelles interactions. »

Jean-Luc Martinez, Président-Directeur du musée du Louvre et Président du Conseil scientifique de l’Agence France-Muséums, s’est également félicité : « Cette annonce conjointe consacre l’aboutissement d’un projet magnifique auquel le Louvre est fier d’avoir prêté son nom et dont il revendique l’esprit : la création du premier musée universel dans le monde arabe. Je me réjouis de voir que nous entrons dans la phase finale d’un projet dont l’esprit de dialogue prolonge celui qui est inscrit dans l’identité même du Louvre : je souhaite qu’il porte, depuis l’île de Saadiyat, cette même mission inspirante d’ouverture au monde pour les générations futures. » Jean Nouvel, l’architecte du Louvre Abu Dhabi : « Le Louvre Abu Dhabi va ouvrir dans deux mois, après 11 ans d’études et de réalisation, les visiteurs vont pénétrer ce lieu des lumières, ce lieu des rencontres révélatrices de nombreuses cultures planétaires au-delà des mers et des siècles. C’est une architecture protectrice de ces trésors, c’est un hommage à la ville arabe, à sa poétique de géométries et de lumières, et, sous la grande coupole, c’est une évocation des temporalités qui inexorablement rythment les heures, les jours et la fuite de nos vies. » 4 Dans les galeries, seront exposés des œuvres majeures prêtées par 13 des plus grands musées français. Le commissariat sera assuré par Jean-Luc Martinez, PrésidentDirecteur du musée du Louvre, et Juliette Trey, Conservatrice du département des Arts Graphiques du musée du Louvre. L’accord intergouvernemental inclut l’usage du nom Musée du Louvre pour 30 ans et 6 mois, la réalisation d’expositions temporaires sur une période de 15 ans et le prêt d’œuvres d’art pendant 10 ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *