samedi 16 décembre 2017
Accueil / Actualités / Génocide au Rwanda: le rôle ambigu de BNP Paribas
bnp-paribas

Génocide au Rwanda: le rôle ambigu de BNP Paribas

Par Nadéra Meraghni

Après le scandale des pots-de-vins versés par le groupe Lafarge Holcim aux terroristes de daesh en Syrie, pour sécuriser ses installations, un autre scandale met en lumière le rôle joué par la banque française BNP Paribas lors du génocide du Rwanda en 1994.

En effet, des associations accusent la banque française d’avoir financé un achat d’armes au profit de la milice hutue pendant le génocide.

Information judiciaire ouverte pour complicité de génocide

Une information judiciaire visant BNP Paribas a été ouverte le 22 août pour « complicité de génocide et complicité de crimes contre l’humanité », à la suite de la plainte d’ONG qui accusent la banque française d’avoir financé un achat d’armes au profit de la milice hutue pendant le génocide de 1994 au Rwanda.

Les magistrats du pôle génocides et crimes de guerre du tribunal de grande instance de Paris, où sont déjà instruits environ vingt-cinq dossiers liés au génocide de 1994, ont été saisis.

N.M