jeudi 23 novembre 2017
Accueil / Actualités / L’ONU presse la CPI d’enquêter sur des crimes contre l’humanité au Burundi mais pas en…Birmanie
Siège de l'ONU
Siège de l'ONU

L’ONU presse la CPI d’enquêter sur des crimes contre l’humanité au Burundi mais pas en…Birmanie

Par Nadéra Meraghni

Des enquêteurs de l’ONU ont exhorté lundi la Cour pénale internationale à enquêter « dans les plus brefs délais » sur des crimes contre l’humanité commis par des agents de l’Etat au Burundi, plongé dans une crise politique depuis avril 2015.

La Commission d’enquête sur le Burundi « a des motifs raisonnables de croire que plusieurs de ces violations, commises en majorité par des membres du service national de renseignement, de la police et de l’armée ainsi que des Imbonerakure (milice pro-gouvernementale selon l’ONU, ndlr), constituent des crimes contre l’humanité », indique-t-elle dans son premier rapport, pointant « des responsables au plus haut niveau de l’Etat ». « Des atteintes aux droits de l’homme ont également été commises par des groupes armés d’opposition, mais celles-ci se sont avérées difficiles à documenter », relève le document.

Toutefois, en Birmanie, la communauté internationale, notamment l’ONU, reste mystérieusement silencieuse face aux crimes contre l’Humanité envers la minorité musulmane des Rohingyas. En effet, depuis la venue au pouvoir de l’ex-opposante Aung San Suu Kyi, les atrocités contre les musulmans se sont multipliées. Certains observateurs se demandent même si Mme Suu Kyi ne devrait pas être jugée pour complicité de crimes contre l’Humanité, elle qui a reçu, il y a quelques années, le Prix Nobel de la Paix!

N.M