samedi 23 septembre 2017
Accueil / A la Une / Irak: l’Unesco ne fait que « déplorer » la destruction de la mosquée Al-Nouri
Siège de l'Unesco-Paris
Siège de l'Unesco-Paris

Irak: l’Unesco ne fait que « déplorer » la destruction de la mosquée Al-Nouri

Par Latifa Benamara

La directrice de l’Unesco, Irina Bokova, a déploré ce jeudi (22 juin) la destruction du minaret penché emblématique de la vieille ville de Mossoul, et de la mosquée Al-Nouri adjacente, un geste qui « creuse les blessures » de la société irakienne. « Cette nouvelle destruction creuse les blessures d’une société déjà affectée par une tragédie humanitaire sans précédent », a déclaré Mme Bokova, citée dans le communiqué.

Pour rappel, cette même organisation onusienne a fait un « tapage médiatique » lorsque les talibans avaient détruit les trois statues Bouddhas de Bâmiyân en mars 2001. Le directeur général de l’UNESCO de l’époque, le Japonais Koïchiro Matsuura, avait dépêché auprès des talibans un émissaire, Pierre Lafrance, pour tenter de les convaincre d’y renoncer, alors que l’actuelle directrice générale n’a même pas appelé les responsables de daesh pour les dissuader. Pourtant, l’organisation terroriste avait annoncé publiquement, depuis plusieurs jours, vouloir détruite la mosquée Al-Nouri.

L.B

Un commentaire

  1. C’est pas de sa faute si elle n’a pas les numéros de téléphone des responsables de DASH.Et puis son chef vient d’être abattu,n’est-ce pas? On attendra son successeur….