dimanche 19 novembre 2017
Accueil / Automobile / 24 heures du Mans:L’équipe Ford Chip Ganassi Racing s’est adjugée la seconde place du podium dans la catégorie GTE Pro
La Ford Chip Ganassi Racing
La Ford Chip Ganassi Racing

24 heures du Mans:L’équipe Ford Chip Ganassi Racing s’est adjugée la seconde place du podium dans la catégorie GTE Pro

La Ford GT n°67 de l’équipe Ford Chip Ganassi Racing est arrivée à la seconde place de la catégorie GTE Pro disputée lors de l’édition 2017 des 24 Heures du Mans. Une performance exceptionnelle qui n’a été réalisée qu’à la fin du dernier tour de circuit !

 Il faut dire que jusqu’aux dernières minutes de la course, La Corvette n°63 maintenait encore sa seconde place. Elle a, cependant, dû la céder lorsque le véhicule a commencé à essuyer quelques difficultés techniques. Cette brèche va permettre à Harry Tincknell, pilote de la Ford GT n°67, de se lancer et se réserver, ainsi, la très convoitée seconde place du peloton ! Pour rappel, la Ford GT n°67 était conduite tour à tour par Andy Priaulx (GB), Harry Tincknell (GB) et Pippo Derani (BRA).

 C’est un rude coude à coude qui a eu lieu entre les constructeurs en lice tout au long des 24 heures qu’a duré la course. L’équipage de la Ford GT n°67, qui possède déjà à son actif une victoire de la FIA World Endurance Championship durement remportée en début de saison dernière à Silverstone, a su une nouvelle fois faire preuve d’un esprit d’équipe indéfectible, mais également d’un sens solide de la stratégie. « Ce fut une course formidable mais épuisante ! Durant 24 heures, nous avons dû lutter à chaque tour et à chaque arrêt de ravitaillement pour que tout soit parfait », a commenté le pilote Andy Priaulx. « Grâce à l’équipe de Ford Chip Ganassi Racing, les arrêts de ravitaillement ont frisé le sans faute », poursuit Priaulx avant de rajouter que « le fait de regarder Harry à la fin a été le moment le plus stressant de la course, mais nous étions convaincus qu’il allait faire tout le nécessaire pour remporter la seconde place face à la Corvette qui se trouvait devant lui ».

Les quatre voitures Ford GT sont toutes parvenues jusqu’à la ligne d’arrivée durant cette édition des 24 Heures du Mans. Cette course mythique qui se déroule sur le circuit de la Sarthe est considérée comme étant l’une des compétitions les plus rudes et les plus éreintantes, aussi bien pour les mécaniques que pour les pilotes. La Ford GT n° 68, qui avait remporté la course l’année dernière, est arrivée cette année à la 6e place, suivie par la GT n°69 (7e place) et par la GT numéro 66 (10e place). Les quatre voitures de l’équipe Ford GT se sont donc révélées être particulièrement prometteuses, remportant plusieurs tours sur le fameux circuit de la Sarthe, long de 14 km. « Ce fut une course très difficile, mais chacun des membres de l’équipe a travaillé dur pour que toutes nos GT arrivent jusqu’à la ligne d’arrivée », nous apprend Dave Pericak, Directeur de Ford Performance Monde. Pour Pericak, « remporter la 2e place lors de la seconde participation de Ford à cette course est tout simplement formidable ! Une première place aurait, bien entendu, été meilleure mais nous acceptons tout de même ce résultat car il s’agit d’une belle victoire pour notre équipe, de même qu’il nous a permis de cumuler plusieurs points nécessaires pour remporter le WEC Championship, que nous espérons très fort gagner cette année ».

 La Ford GT n° 66 avait caracolé en tête de course durant près de quatre heures. C’était Billy Johnson (US) qui était à son volant, et ce juste après le départ de Stefan Mücke (GER) qui avait quitté alors qu’il était à la 8e place. Cependant, 10 heures plus tard, un problème de suspension arrière surviendra et poussera Olivier Pla (FRA), le 3e pilote de la n° 66, dans les graviers. Cette malchance a fait reculer la n° 66 à la dernière place du classement.

La n°68 a, quant à elle, énormément souffert durant les qualifications. Si pendant la course, elle a pu brièvement occuper une première place grâce à l’habilité et au rythme féroce du pilote Dirk Müller (GER)., Elle a, cependant, été en proie à toute une série de défis, sur les voies de ravitaillement notamment, ce qui avait empêché l’équipe de prouver ses réelles capacités. « Félicitations à l’équipage de la Ford GT n°67 qui a su remporter la seconde place de façon aussi fantastique ! », nous indique Dirk Müller. « Aujourd’hui, nous savons ce que l’on ressent lorsque l’on monte sur un podium. C’est une sensation très agréable, d’autant plus que nous avons eu à faire face à plusieurs problèmes durant la course. Joey a accompli un travail remarquable. Tony Kanaan s’est également avéré être particulièrement brillant et je suis très content qu’il fasse partie de l’équipe ». Kanaan, qui avait pris part à Daytona à la course Rolex 24 aux côtés de Tincknell et de Priaulx, a su rapidement s’adapter à sa nouvelle voiture au Mans.

 Sur les deux voitures qui ont pris part à l’IMSA SportsCar Championship (n° 68 et n° 69), c’était la n°69 qui paraissait être la mieux adaptée pour participer à la course. Considérée parmi les meilleures Ford GT du team Ford Chip Ganassi Racing, elle a dû, cependant, se contenter d’une 5ème place, et ce bien que son premier conducteur Richard Westbrook ait signalé un manque de stabilité. La voiture s’est également retrouvée sur la voie de ravitaillement à cause d’un problème lié à ses phares arrières. Ce problème se posera de nouveau le jour d’après et entravera sérieusement les progrès des pilotes Westbrook, Ryan Briscoe et Scott Dixon.

La prochaine course pour l’équipe Ford Chip Ganassi Racing aura lieu dans deux semaines à Watkins Glen aux Etats Unis.