dimanche 22 octobre 2017
Accueil / Plus / France-Actu / Agression de NKM : la candidate des Républicains à l’hôpital
Photo AFP
Photo AFP

Agression de NKM : la candidate des Républicains à l’hôpital

La candidate aux législatives à Paris a été victime d’une agression alors qu’elle distribuait des tracts jeudi matin. L’agresseur est en fuite.

Nathalie Kosciusko-Morizet (NKM), candidate Les Républicains aux législatives en campagne à Paris, a perdu connaissance jeudi matin après avoir été prise à partie par un passant. Une agression dénoncée par plusieurs responsables politiques et qui fait l’objet d’une enquête judiciaire. Le Premier ministre a rendu visite à la candidate à l’hôpital Cochin, où elle a été conduite par les pompiers. « Tous mes vœux de rétablissement à mon amie Nathalie Kosciusko-Morizet. Je condamne cet acte d’une violence insupportable », a aussi écrit sur son compte Twitter Édouard Philippe (issu de LR). L’ancienne ministre, qui est en ballottage défavorable dans la 2e circonscription de Paris face à un candidat REM, distribuait des tracts sur le marché place Maubert dans le Ve arrondissement lorsqu’un homme d’une cinquantaine d’années les lui a pris pour les lui envoyer au visage, la traitant notamment de « bobo de merde ». Son opposant REM dans la circonscription a fait savoir dans la foulée qu’il suspendait sa campagne.