lundi 25 septembre 2017
Accueil / Plus / Communiqués de Presse / INJAZ El Djazair organise son deuxième « Be Innovative Camp »
GE-Main-Banner-CareerSmall_v2 (2)

INJAZ El Djazair organise son deuxième « Be Innovative Camp »

GE a organisé le 22 avril, en partenariat avec INJAZ El Djazair, son deuxième « Be Innovative Camp » (ICamp) à l’Ecole des Hautes Etudes Commerciales de Koléa. Plus de 500 étudiants du pôle universitaire de Koléa, de l’Ecole Nationale Polytechnique, de l’INELEC Boumerdes, et de l’USTHB se sont réunis durant une journée au cours de laquelle ils se sont familiarisés avec des méthodes de réflexion critique, le travail d’équipe, la communication, et les compétences en leadership, afin de travailler sur une étude de cas proposée par GE.

Les 500 étudiants, organisés en équipes et encadrés par des bénévoles de GE, ont cogité sur la problématique du taux très faible de la représentation des femmes dans le domaine des sciences et technologies. A la fin de cette journée, ils devront donc présenter des solutions afin de réduire cet écart aux membres du jury composé du Président Directeur Général de GE Afrique de Nord-Ouest, M.Touffik Fredj, de Meriem Benziane, Directrice de la communication de GE Afrique du Nord-Ouest et de Wafaa Khammar, Senior Project Manager GE Power.

 

Cette problématique fait suite à l’objectif annoncé par GE d’avoir 20 000 femmes dans des postes techniques d’ici 2020, dans le but de parvenir à une représentation à parts égales d’hommes et de femmes au sein de l’entreprise. Cette initiative appelée « Women in Tech » est une initiative mondiale mais qui reflète une problématique vécue partout dans le monde.

« GE place la diversité et, plus particulièrement, la promotion des femmes dans le monde professionnel, au cœur de sa stratégie. Si elles représentent un quart de nos employés, seul 18% d’entre elles occupent des métiers techniques, et dans un monde où la diversité des profils représente une richesse et un impératif économique, nous souhaitions sensibiliser les jeunes étudiants algériens à cela, et les encourager à réfléchir ensemble à comment attirer plus de jeunes femmes à choisir des études dans les sciences et technologies, et quelle stratégie les entreprises devront développer afin d’attirer ces profils là et les retenir.», a déclaré Touffik Fredj en marge de cette journée.

 

Pour sa part, Madame Leen Abdel Jaber Directrice exécutive d’INJAZ El Djazair  a déclaré être fière d’avoir relevé le défi une fois de plus et remercie vivement l’engagement et le dévouement de GE qui ont participé à la consécration de cet évènement qui aura permis d’inspirer une centaine de jeunes Algériens. En Algérie, le lancement de cette initiative s’accompagne par la création du « Women In Tech Club » en partenariat avec Sylabs, un accélérateur de talents et de startups sis à Alger Centre. Sylabs accueille depuis 2016 le GE Garages, un atelier de prototypage 3D équipé par GE. Le Club aura pour objectifs de sensibiliser les femmes aux métiers techniques au travers de conférences et d’ateliers, mais aussi au travers de la mise en relation de femmes qui occupent des postes techniques au sein de GE avec des jeunes étudiantes afin que celles-ci puissent partager leur expérience dans le cadre d’un programme de mentorat. Le lancement du « Women In Tech Club » aura lieu le 27 avril à Sylabs.

Les statistiques internationales publiées par l’OCDE (Organisation de coopération et de développement économique) montrent une sous-représentation massive des femmes dans le secteur des sciences et technologies. En effet, les femmes représenteraient 13 à 24% des employés en ingénierie et informatique, et seulement 17 à 30% d’entre elles accèderaient à des positions managériales. L’étude met également en exergue un phénomène inquiétant : 40% des femmes diplômées en ingénierie finissent par quitter le secteur ou n’intègrent jamais le milieu professionnel. Malgré les efforts de nombreuses universités et entreprises, les métiers des sciences et technologies attirent toujours peu de femmes.