samedi 24 juin 2017
Accueil / A la Une / ANDI:les investissements français en Algérie restent faibles malgré les nouvelles opportunités
Port d'Alger
Port d'Alger

ANDI:les investissements français en Algérie restent faibles malgré les nouvelles opportunités

Les investissements des opérateurs économiques français en Algérie restent faibles malgré les nouvelles opportunités avantageuses rendues possibles grâce au nouveau code de l’investissement, a affirmé ce jeudi à Paris le directeur d’études à l’Agence nationale de développement de l’investissement (ANDI), Salim Branki.

Il y a eu, de 2002 à nos jours, un total 165 projets d’investissements français en Algérie hors hydrocarbures pour un volume financier de 342 milliards de dinars (environ 340 millions d’euros), a indiqué M. Branki lors de son intervention à une rencontre à Paris sur le thème « La réforme du droit algérien des investissements et ses défis ».

La rencontre a été organisée par le cabinet d’avocats français LPA-CGR qui jouit d’une envergure internationale, à l’occasion du 10e anniversaire de l’ouverture de son bureau à Alger.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *