dimanche 20 août 2017
Accueil / Culture / Abdelkader Dadi expose à Ezzou’art
Galerie Ezzou'art
Galerie Ezzou'art

Abdelkader Dadi expose à Ezzou’art

Après une longue absence de 20 années, due aux conjonctures événementielles, l’artiste peintre et sculpteur Abbou Abdelkader Dadi nous livre une moisson de ses œuvres datant des années 1966, période traduisant les tendances expressionnistes jusqu’à 1970-1976 puis celle de 1980-2017, à l’hôtel « Aurassi », au « Mougar », « théâtre de verdure », entre autre pour une traçabilité picturale évolutive dans sa pratique, et techniquement expressive.
Avec le temps et l’expérience sa peinture ne s’attache à aucune école artistique, elle révèle ses propos et ses préoccupation, sa thématique -le symbolisme réfléchie et dépouillé, avec son graphisme et tons chauds et froids, très expressives illustre si besoin est les résultantes picturales tells « Nos glorieux chevaliers » 1974, « L’embryon, le tout mouvement » 2015 ou « Moula Louisa d’Aldjiers » 2016.Oeuvres qui relatent parfaitement la donne socio-culturelle intra et extra muros.
Pour Dadi, l’œuvre picturale consiste dans sa globalité à évoluer les contextes socio culturel et psychologique de diffèrent milieux, mais aussi exprimer le beau, la nature de l’homme dans sa diversité
L’artiste peintre et écrivain Abbou Dadi est né en 1945 à Mostaganem, issu d’une famille d’artiste, il s’installe à Alger en 1968 poursuit ses études à l’école des beaux-arts d’Alger, puis à la société des beaux-arts et lettres d’Alger et achève ce cursus à Constantine avec des diplômes, sa participation active aux expositions national et internationales lui donne un genre pictural d’exception, personnalisé tant dans les tendances thématique que dans l’atmosphère des couleurs variantes ou baigne tout un monde de choses merveilleuses.
Depuis 1968-2000 il est chargé de la formation des cadres d’ El Riad (actuel Mouflon d’or ) puis a l’EFCJ de Tixeraine, chargé de l’éducation culturelle et artistique , Dadi écrivain, plasticien et sculpteur , marionnettiste est désigné pour représenter l’Algérie en Syrie 1981, secrétaire général au festival arabe d’Alger 1971 membre de l’ancienne UNAC, cercle culture et progrès (1970-1990) entre autres.

Un commentaire

  1. J’étais de passage hier , je l’ai rencontré, c’était le dernier jour de son expo, j’ai eu une très longue discussion avec lui, il a répondu à toutes mes questions, j’ai adoré son travail, artiste complet Ma Shaa ALLAH, j’ai eu le coup de cœur pour une de ses toiles  » Au tour d’un thé », j’aimerai bien voir cette oeuvre accrochée chez moi…J’espère qu’il réussira de vendre quelques unes de ses toiles et en profiter avant qu’il ne sera top tard.
    Aïcha Saib.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *