lundi 18 décembre 2017
Accueil / A la Une / L’ancien DG de BRC nommé PDG de Sonatrach: L’ombre de Chakib Khelil
Siège de Sonatrach
Siège de Sonatrach

L’ancien DG de BRC nommé PDG de Sonatrach: L’ombre de Chakib Khelil

Par Latifa Benamara

La nomination, ce matin, de Abdelmoumen Ould Kaddour à la tête de la compagnie Sonatrach, en remplacement de Amine Mazouzi, est pour le moins intrigante. En effet, au moment où le géant pétrolier a annoncé l’augmentation de sa production et le lancement de nombreux projets liés à l’énergie solaire, le ministre de l’Energie, Nourredine Bouterfa, a décidé de limoger M. Mazouzi de manière expéditive pour le remplacer par l’ancien patron de la « très controversée » BRC- filiale créée en 1994 par Sonatrach et le géant américain Halliburton-spécialisée dans l’ingénierie pétrolière.

Toutefois, le plus surprenant est le fait que le nouveau PDG de Sonatrach avait été arrêté puis condamné à de nombreux mois de prison ferme par le tribunal militaire de Blida pour « espionnage » et « divulgation des secrets de l’État pour le compte de parties étrangères ». Mieux, selon nos confrères de TSA, les officiers du DRS avaient retrouvé, lors de l’enquête, plusieurs appareils d’écoute et de communication sophistiqués ainsi que des enregistrements sensibles dans le bureau et le domicile de M. Ould Kaddour.

Aujourd’hui, de nombreux observateurs se posent la question quant à la nomination d’une personne, condamnée pour espionnage, à la tête du plus important groupe algérien, « l’ombre de Chakib Khelil plane sur cette nomination aussi surprenante qu’inattendue », observe un analyste qui ajoute que M. Ould Kaddour « a toujours été très proche de l’ancien ministre de l’Energie ».

L.B