jeudi 19 octobre 2017
Accueil / A la Une / Algériens disparus durant la bataille d’Alger: Le dossier confié à une commission au ministère des Moudjahidine
guerre_248003265

Algériens disparus durant la bataille d’Alger: Le dossier confié à une commission au ministère des Moudjahidine

Le dossier des 8.000 Algériens disparus durant la « bataille d’Alger » a été confié à une commission installée au niveau du ministère des Moudjahidine pour lever le voile sur les crimes commis contre le peuple algérien en 1957, a affirmé, ce mardi, maître Fatima Zohra Benbraham. Intervenant au Forum de la mémoire au siège du quotidien « El Moudjahid », l’avocate a indiqué qu’il existe une « volonté politique » claire concernant l’examen du dossier des 8.000 Algériens disparus durant la « bataille d’Alger » et celui des essais nucléaires de Reggane confié à une commission installée au niveau du ministère des Moudjahidine.

Soixante ans après la bataille d’Alger, il convient de lancer une réflexion sur la « mise en place de nouveaux critères de contrôle pour identifier les disparus et attester des crimes du colonialisme français » contre les civils. Les détails de cette stratégie s’inscrivant dans le cadre des démarches visant à amener la France à reconnaître ses crimes seront communiqués à l’occasion du 72e anniversaire des massacres du 8 mai 1945, selon maître Benbraham.

Le nombre de civils disparus à la Casbah d’Alger est estimé à 8.000 Algériens victimes de la politique de répression militaire du général Massu, a indiqué la conférencière précisant que 60 ans après la bataille d’Alger, une lecture juridique des événements est nécessaire. « Il ne faut plus se contenter de relater des faits historiques », a-t-elle soutenu.