jeudi 19 octobre 2017
Accueil / International / Mort soudaine de l’ambassadeur russe à l’ONU, Vitali Tchourkine
Vitali Tchourkine
Vitali Tchourkine

Mort soudaine de l’ambassadeur russe à l’ONU, Vitali Tchourkine

Il est décédé la veille de ses 65 ans. L’ambassadeur russe aux Nations unies, Vitali Tchourkine, est mort « soudainement » à New York lundi, a annoncé le ministère des Affaires étrangères, sans indiquer la cause du décès. « Le représentant permanent de la Russie aux Nations unies, Vitali Tchourkine, est mort soudainement à New York le 20 février », a déclaré le ministère dans un communiqué.

Le représentant russe était à ce poste depuis 2006. Il avait précédemment travaillé au ministère des Affaires étrangères à Moscou, avait été ambassadeur au Canada, en Belgique et représentant spécial russe aux négociations sur l’ex-Yougoslavie (1992-94). Les diplomates qui tenaient une réunion au siège des Nations unies à New York ont observé une minute de silence à l’annonce de sa mort.

Son nom était régulièrement cité pour remplacer Sergueï Lavrov, actuel ministre des affaires étrangères de Moscou. Après avoir été porte-parole pour l’ambassade soviétique à Washington dans les années 1980, envoyé spécial de Boris Eltsine lors de la guerre en ex-Yougoslavie puis ambassadeur en Belgique et au Canada, il occupait le poste le plus prestigieux de la hiérarchie diplomatique. Sergueï Riabkov, vice-ministre des affaires étrangères, considère qu’« il était admiré de ses collègues et envié par ses ennemis ».