dimanche 22 octobre 2017
Accueil / A la Une / Manceron et Gèze appellent les Français à « regarder en face » le passé colonial
f5dfaa47fc9e114761cec7e2da2c1b7d_XL

Manceron et Gèze appellent les Français à « regarder en face » le passé colonial

L’historien Gilles Manceron et l’éditeur François Gèze ont appelé ce samedi  (18 février) les Français à « regarder en face » le passé colonial de la France, relevant que l’oubli gangrène la société.

« La nécessité de +regarder ce passé en face+ (à) est devenue d’autant plus impérative que l’+oubli+ de la part coloniale de notre histoire a produit une forme de +gangrène+ qui affecte toujours la société française », ont-ils affirmé dans une tribune publiée samedi par le quotidien Le Monde, suite à la polémique sur la qualification, par Emmanuel Macron, de la colonisation comme « crime contre l’humanité ».

Les deux intellectuels ont estimé que le candidat Macron « a eu le mérite de lancer, le 15 février, dans la campagne électorale présidentielle, tel un pavé dans la mare, le sujet de notre passé colonial. Et de dire clairement que la colonisation a été en contradiction avec les principes des droits de l’homme », relevant que ce passé colonial « a laissé des traces durables dans les représentations collectives et dans les comportements de parties importantes de notre société ».

Pour eux, au regard de la durée « exceptionnelle » (132 ans) de la colonisation de l’Algérie et la présence d’une importante population de colons, « il n’est pas exagéré, à notre sens, de parler d’une +maladie algérienne+ de la société française depuis l’indépendance de cette ancienne colonie ».