vendredi 26 mai 2017
Accueil / Actualités / Le pétrole en nette baisse, craintes sur la production américaine
Champs pétrolier
Champs pétrolier

Le pétrole en nette baisse, craintes sur la production américaine

Les cours du pétrole on nettement reculé ce mercredi (18 janvier), les investisseurs craignant un retour massif de la production américaine de pétrole de schiste qui anéantirait les efforts de réduction de l’offre de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et de ses partenaires.

Le prix du baril de « light sweet crude » (WTI), référence américaine du brut, a reculé de 1,40 dollar à 51,08 dollars sur le contrat pour livraison en février au New York Mercantile Exchange (Nymex). A Londres, le prix du baril de Brent de la mer du Nord a concédé 1,55 dollar à 53,92 dollars sur le contrat pour livraison en mars à l’Intercontinental Exchange (ICE). « La principale histoire du jour est que le directeur de l’Agence Internationale de l’Energie (AIE) a indiqué qu’il pensait que la production de pétrole de schiste allait être revigorée à cause des prix plus élevés », a indiqué Bob Yawger de Mizuho Securities USA.

A un niveau de 56 ou de 57 dollars le baril, « cela aurait du sens de produire pour un bon nombre de gisements aux Etats-Unis », a estimé Fatih Birol mercredi dans une interview accordée à Bloomberg Television. Or, de nombreux analystes ont relevé que le brut avait justement atteint ces niveaux la semaine précédente à Londres et s’en était approché à New York. Le baril de pétrole a entamé un rebond fin 2016 après la conclusion par l’Opep d’accords de réduction de la production en son sein et avec ses partenaires, notamment la Russie, ce qui a permis au baril de repasser au dessus des 50 dollars.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *