lundi 18 décembre 2017
Accueil / A la Une / La BM prévoit, pour l’Algérie, un ralentissement de la croissance en 2017
Siège de la Banque Mondiale- Washington (Etats-Unis)
Siège de la Banque Mondiale- Washington (Etats-Unis)

La BM prévoit, pour l’Algérie, un ralentissement de la croissance en 2017

Par Yacine Djouzi

Dans son rapport semestriel sur les perspectives économiques mondiales publié ce mardi à Washington, la Banque Mondiale (BM) a relevé d’un (1) point le taux de croissance de l’économie algérienne en 2015 à 3,9% contre 2,9% projeté en juin dernier. Pour 2016, l’économie algérienne s’en est bien sortie en maintenant une croissance soutenue malgré la baisse des cours de pétrole qui a réduit ses recettes à l’exportation.

Selon les pronostics ajustés de la BM, la croissance du PIB de l’Algérie devrait s’établir à 3,6% en 2016 contre 3,4% prévu en juin dernier, soit 0,2 point de plus, une progression qui reste soutenue grâce à l’entrée en production de plusieurs projets gaziers et la solidité de l’activité hors hydrocarbures. A court terme, la  BM table sur un ralentissement de la croissance de l’économie algérienne à l’instar de celles des pays exportateurs de pétrole de la région Moyen-Orient et Afrique du Nord (Mena).

En revanche, la croissance du PIB devrait s’afficher en baisse à 2,9% en 2017, à 2,6% en 2018 et à 2,8% en 2019, selon les mêmes projections. L’institution de Bretton Woods attribue ce ralentissement à « la réduction des dépenses dans les travaux publics et au report de la mise en œuvre de la réforme fiscale et des subventions »,  malgré « les pressions budgétaires aigues ».

Y.D