lundi 27 mars 2017
Accueil / Actualités / Le Mondial à 48 équipes: Le poids des lobbies financiers
Siège de la FIFA, Zurich (Suisse)
Siège de la FIFA, Zurich (Suisse)

Le Mondial à 48 équipes: Le poids des lobbies financiers

Par Hafid Azouz

La Fifa a décidé ce mardi (10 janvier) du passage de 32 à 48 qualifiés pour la phase finale de la Coupe du monde de football à partir de 2026.

Loin d’être une décision « sportive », le Mondial à 48 équipes répond avant tout à des considérations purement mercantiles. Le président de la Fifa (Fédération Internationale de Football Association), Gianni Infantino, a justifié cette décision par  » l’explosion de la popularité du football dans le monde ». Toutefois, les observateurs s’accordent sur le fait que l’augmentation des « Mondialistes » est un cadeau à tous les lobbies financiers qui « rodent autour de la FIFA. En effet, plus d’équipes, donc plus de matchs ( 80 matchs au lieu de 64), donc plus de retransmissions et donc plus de gains pour l’instance suprême du football et ses lobbies. Un rapport de la FIFA rendu public opportunément quelques jours avant le vote estimait à environ 640 millions de dollars de recettes supplémentaires un passage de 32 à 48 équipes. La dernière Coupe du monde, organisée en 2014 au Brésil, avait généré 4,5 milliards d’euros de revenus pour l’instance dirigeante du football mondial, selon les données communiquées par la fédération.

« C’est une décision qui a été prise pour des raisons politiques plutôt que sportives et c’est regrettable », a réagi l’ancien international allemand Karl-Heinz Rummenigge, un des patrons du Bayern Munich et président de l’Association européenne des clubs. Une chose est sure: Avec la nouvelle formule du Mondial, le patron de la FIFA sera quasi certain de se faire …réélire en 2019.

H.A

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *