vendredi 20 octobre 2017
Accueil / A la Une / Alger: démantèlement d’un réseau de vol de voitures
Gendarmerie nationale
Gendarmerie nationale

Alger: démantèlement d’un réseau de vol de voitures

La brigade de la Gendarmerie nationale d’El Hamiz (Dar El Beida) a mis fin aux agissements d’un réseau, de huit (08) individus, spécialisé dans le vol de voitures et a résolu l’énigme de l’assassinat d’un chauffeur de taxi à Rouiba, selon un communiqué du Groupement régional de la Gendarmerie nationale à Alger. La genèse de l’affaire remonte à la nuit du 29 décembre 2016 lorsque la brigade d’El Hamiz (Dar El Beida) a reçu à 21H un appel signalant l’agression d’une personne et le vol d’un véhicule de type Renault Symbol.

Dépêchée sur place, la patrouille la Gendarmerie nationale a trouvé la victime se débattant contre un agresseur dont le complice a pris la fuite à bord du véhicule volé. La victime a été évacuée vers une établissement de santé alors que l’agresseur a été arrêté, précise le communiqué. Interrogé, le mis en cause a donné l’identité de son complice qui a été intercepté dans une zone isolée en dehors d’El Hamiz. Cette opération s’est soldée par l’arrestation de ce dernier en compagnie de deux autres complices à bord d’un véhicule de type Hyundai Atos et la récupération du véhicule volé.

Les investigations et les recoupements ont permis, au vu du mode opératoire, de lever le voile sur plusieurs affaires similaires dans la wilaya d’Alger impliquant cette bande de malfaiteurs, indique la même source. Neuf véhicules ont été volés par cette bande dont le mode opératoire consistait à prendre un taxi dans une gare de transport de voyageurs et une fois dans un endroit isolé, le chauffeur était agressé par étranglement de derrière pendant que le complice assis à l’avant n’arrache les clés de la voiture en abandonnant le chauffeur molesté, ajoute le communiqué de la Gendarmerie.

Le communiqué ajoute que l’enquête a permis de résoudre l’affaire de l’assassinat du chauffeur d’un taxi, une Peugeot 301, survenu le 26/12/2016 à Rouiba. La victime a été étranglée et poignardée et les membres de cette bande ont reconnu avoir commis ce crime ignoble.