mardi 23 janvier 2018
Accueil / A la Une / Atteinte aux droits de l’enfant: bientôt une ligne verte pour dénoncer les abus
Meriem Cherfi, présidente de l'organe national de la protection et de la promotion de l'enfance, en compagnie du Premier ministre.
Meriem Cherfi, présidente de l'organe national de la protection et de la promotion de l'enfance, en compagnie du Premier ministre.

Atteinte aux droits de l’enfant: bientôt une ligne verte pour dénoncer les abus

Par Nadéra Meraghni

Une ligne verte sera, prochainement, mise à la disposition des citoyens pour dénoncer les cas d’atteinte aux droits de l’enfant, a annoncé ce mardi, la déléguée nationale à la protection de l’enfance, présidente de l’organe national de la protection et de la promotion de l’enfance, Meriem Cherfi.

Lors d’une journée d’études sur la protection de l’enfant, Mme Cherfi a indiqué que l’organe national de la protection et de la promotion de l’enfance « prépare actuellement le lancement prochain d’une ligne verte et d’un site Web qui seront mis à la disposition des citoyens pour dénoncer les cas d’atteinte aux droits de l’enfant ».

En vertu des dispositions de la loi du 15 juillet 2015 relative à la protection de l’enfant, le délégué national à la protection de l’enfance transmet les dénonciations relatives aux droits de l’enfant au Service du milieu ouvert compétent pour enquête et prise de mesures adéquates conformément aux modalités prévues par la présente loi.

Selon l’article 18, « les personnes physiques et morales qui ont fourni des renseignements dénonçant des atteintes aux droits de l’enfant au délégué national et qui ont agi de bonne foi sont dégagées de toute responsabilité administrative, civile ou pénale même si les enquêtes n’ont abouti à aucun résultat », a affirmé Mme Cherfi.

« Le décret exécutif définissant les conditions et modalités d’organisation et de fonctionnement de l’organe national de la protection et de la promotion de l’enfance a été récemment adopté, en prévision de sa publication prochaine au journal officiel », a-t-elle poursuivi.