mardi 23 janvier 2018
Accueil / A la Une / Alimentation: Vers la réduction du taux de sucre, de sel et des matières grasses
Produits alimentaires
Produits alimentaires

Alimentation: Vers la réduction du taux de sucre, de sel et des matières grasses

Par Latifa Benamara

Le ministère du Commerce a pris des mesures pour réduire « la consommation excessive » de sucre, de sel et des matières grasses dans l’alimentation à travers la promulgation prochaine d’un décret exécutif portant limitation du taux de sucre dans le café et d’une décision interminiterielle qui permet au citoyen d’avoir les informations nécessaires sur le produit alimentaire, a indiqué ce jeudi le ministre du secteur Bakhti Belaib.

Répondant à la question d’un député du Conseil de la nation lors de la séance plénière présidée par Abdelkader Bensalah, président du Conseil, M.Belaib a précisé qu’un groupe de travail mixte a été mis en place au niveau du ministère du Commerce regroupant des représentants des ministères de la Santé, de l’Agriculture et de l’Industrie ainsi que des représentants d’associations de protection du consommateur et des professionnels du secteur qui conviendront des mesures nécessaires à prendre à cet effet.

Selon le ministre, les partenaires comptent conjuguer les efforts pour prendre en charge ce dossier en tenant compte notamment de la diversité des produits alimentaires, de leurs composants et de l’adaptabilité des industries agroalimentaires aux nouvelles mesures.

Un décret exécutif (adopté par le gouvernement) a été élaboré, fixant les types de café et les conditions de sa mise en vente et qui prévoit essentiellement la réduction du taux de sucre dans la composition de ce produit de 5 à 3 %. Le ministre a ajouté que son département a élaboré avec les ministères de la Santé, de l’Agriculture et de l’Industrie une décision fixant les modalités applicables sur l’étiquette du produit pour orienter le consommateur sur les valeurs nutritionnelles de l’aliment, notamment le taux de sucre, de sel et des matières grasses. Le but est également d’encourager, a soutenu le ministre, le respect des règles d’une alimentation saine et de s’assurer que l’étiquette alimentaire ne présente pas de fausses informations concernant le produit.

L.B