mardi 23 janvier 2018
Accueil / Culture / Elle aura lieu du 26 novembre au 15 décembre: Exposition de l’artiste  Amel Benmohamed
affiche-amel-benmohamed

Elle aura lieu du 26 novembre au 15 décembre: Exposition de l’artiste  Amel Benmohamed

Les cimaises de la galerie Ezzou’art abritent du 26 novembre au 15 décembre 2016 l’exposition de l’artiste-plasticienne Amel Benmohamed, intitulée « Invitation aux mouvements». C’est à partir d’une vue, plutôt d’un regard qu’apparaissent petit à petit une composition qui évolue, et qui prend forme, une simple lecture visuelle nous guide vers des vérités spirituelles marquant son destin dans le temps et l’espace. Le tout pensé à travers des images et des sensations.
La plasticienne Benmohamed a longtemps été fascinée par le drapé sur ses composantes que sont le pli et les tissus qu’elle a longuement côtoyé dans une période de sa vie. De ce fait elle ne pouvait guère choisir que ce thème précis pour une deuxième exposition individuelle.
Pour elle la reine des étoffes dégage naturellement toute une poésie et une noblesse empreintes de légèreté et de souplesse.
Le terme « drapé » englobe ainsi tout un ensemble de plis, que ce soit dans des tentures, des rideaux ou des tissus divers. En ce sens, la draperie est une composante essentielle de notre environnement visuel.
Les plis véhiculent généralement une information de mouvement. Au même titre que le feu, la chevelure ou encore une symphonie de musique, cet indice visuel nous communique l’illusion de l’action du dynamisme alors que nous sommes en fait en face d’une image fixe. Le pli supposerait implicitement le jeu du visible et du caché, de la présence et de l’absence, de l’apparition et de la disparition ainsi que du réel et de l’irréel dans un délicat jeu de rôle esthétique.
Certaines étoffes sont marquées de sensations spéciales, d’histoires de vie et c’est cela aussi que notre amie artiste voudrait partager avec ceux et celles que cet aspect intéresse.
Ses réalisations sont le résultat en effet issues d’une expression instinctive. La souplesse du matériau et la lumière l’inspirent. Elle essaye de montrer une attention méticuleuse au moindre détail car celui-ci transmet une réponse intime, sensuelle, émotive.
Partant du colorant de la nature, Amel Benmohamed abandonne de fait sa palette pour céder aux caprices de la lumière qui fait subir à ses sujets des métamorphoses chromatiques et discursives. Le rendu devient des clairs-obscurs, des images et des musiques induisant des formes et des silhouettes fantomatiques dans un délicat jeu d’apparences et de dissimulation avec des aplats, des fondus qui se meuvent dans un tourbillon vertigineux et une transcendance dépassant les limites de la toile
L’artiste voulait montrer un regard personnel sur les étoffes différent de la simple couleur et de texture. « Personnel » veut dire ici à la fois unique et de ce qu’elle est, de ce qu’elle porte en elle. Ressemblant le mieux possible de sa nature humaine et que comme tout humain qui sait regarder et éprouver se trouve in-fine imprégné de tout ce qu’il voit
Son approche des étoffes est exclusivement sensuelle favorisant le toucher autant que la vue, elle ressent le tissu comme une entité vivante. Elle prend en photos des compositions qu’elle trouve intéressantes. Elle travaille la matière, ce qui lui donne des idées dans sa création avec un certain respect de la superposition des formes, de l’ombre et de la lumière, toutes en étant fidèle à ce matériau qui peut dégager une riche poésie, de la douceur et de la sensualité. Pour elle l’art est libre, affranchi de toutes règles, il est surtout créatif, constructif, évolutif et bien-sur avant tout poétique.
Amel Benmohamed est née en 1977 à Alger où elle vit et travaille. Plasticienne et galeriste. Elle est diplômée de l’école supérieure des beaux-arts d’Alger, option peinture Elle participe à plusieurs workshops de photographie, peinture et gravure. Elle participe à la réalisation des décors du Festival Panafricain d’Alger (2009). Elle participe, en 2009, à la première résidence virtuelle « Pyrénées : art et écologie au 21e siècle ».Elle compte à son actif plusieurs prix dont le 3e Prix du concours « Aïcha Haddad » de la meilleure peinture (Alger 2005) ; Prix d’encouragement « Ali Mâachi » (Alger 2007, 2011), elle a participé à plusieurs expositions collectives et individuelles à Alger, Tunisie, Maroc, Espagne, Russie, Suisse.